lundi 24 novembre 2014

Le groupe 502 et les virelangues

Depuis le début de l'année, les jeunes recrues de 5e année de la classe de Thierry font l'apprentissage de virelangues.  Ces phrases rigolotes et difficiles à prononcer aident les futurs comédiens à bien prononcer les textes appris.

Comme ils sont déjà très bons, ils devaient préparer ce petit vire-langue en équipe et devaient ajouter une émotion.

Ils sont très heureux du résultat et souhaitent vous le partager.     Bon visionnement. 

 
 



lundi 17 novembre 2014

L'Halloween

Texte par Alexandra Girlovan & Maïlys Gougeon

Rapport d’espionnage effectué par : Agent M et Agent A

Pendant la journée de Halloween nous sommes allées espionner l’école Chanoine-Joseph-
Théorêt. Mais chut, ne le dites à personne!



Nous allons vous raconter ce que nous avons pu observer pendant cette folle journée.

Premièrement, les enfants se sont déguisés après le dîner pour le reste de l’après-midi. Les déguisements étaient variés et les jeunes très impliqués. On a en a vu de toutes sortes ; des monstres, des sorcières tout comme des reines et des mariées diaboliques allant jusqu’à l’exterminateur d’enfants.





Ensuite, nous sommes descendues au sous-sol, où il y avait le gymnase. Nous avons alors vu des enfants déchaînés qui s’amusaient comme des fous. Ils chantaient, dansaient et riaient sur le rythme de la musique et du stroboscope. Il y avait même de la fumée qui donnait un style de l’enfer. Nous avions presque envie d’aller les rejoindre et nous déchaîner à notre tour.

Deuxièmement, nous nous sommes déguisées pour nous fondre dans la foule afin de participer à la kermesse. Les professeurs animaient diverses activités liées à l’Halloween. 

Finalement, les élèves ont participé au HIBOU, une version spéciale du tradionnel bingo.

C'est avec grand bonheur que les enseignants ont laissé partir les petits diables déguisés à la fin des classes.  Les élèves ont eu beaucoup de plaisir.  Merci aux enseignantes qui ont organisé cet après-midi d'activités. 








Texte contre le piratage informatique

Depuis la rentrée, à notre école, les enseignants travaillent sous le thème des pirates

Lors du cours d'éthique et cultures religieuses, les élèves ont dû réfléchir sur l'impact du piratage électronique sur eux et sur les artistes.

Par la suite, ils ont pris position et nous ont écrit de magnifiques textes d'opinion.

En voici justement un écrit par Hiba.

___________________________________________________________________________________

Chers lecteurs, je vous écris aujourd’hui, car je suis contre le piratage électronique. Cette

nouvelle mode est en train de détruire la vie privée des gens et même des métiers. Les

raisons qui suivent vous expliqueront pourquoi je suis contre le piratage. Bonne lecture à

vous.

Tout d’abord, le métier de disquaire existe depuis plus d’un siècle maintenant, mais ce

métier est en voie de disparition à cause du piratage électronique. Les disquaires sont

découragés quand ils voient des gens qui ne travaillent même pas et qu’ils se font plus

d’argent qu’eux. Qui sait, peut-être que dans dix ou vingt le mot disquaire n’existera

même plus dans nos dictionnaires.

En deuxième lieu, les artistes performants qui débutent dans l’industrie seront surpris

de voir qu’après la sortie de leur album, ils gagnent trois fois rien. Le piratage électronique

menace même l’industrie de la musique. Bien qu’il existe plusieurs moyens de se faire de

l’argent dans ce milieu, la sortie d’un album reste le plus concret.

Troisièmement, vous chers lecteurs, je ne pense pas que vous apprécieriez que quelqu’un

s’introduise dans votre vie privée. C’est ce que font les pirates et ils le font sans

ménagement. Toute personne à le droit à sa vie privée.



En conclusion, chers lecteurs, j’espère vous avoir démontré que le piratage électronique

n’était certainement pas une chose à faire en tant que citoyen du Canada. Il faut toujours

penser aux conséquences de ses actes avant d’agir. Les artistes, ont-ils eux aussi le droit

d’être rémunérés comme tous le fonctionnaires normaux?